Bon à savoir : le pourquoi des choses...

Publié le par La vache rose

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

Pourquoi...

 

...dit-on que mettre le pain à l'envers porte malheur, " apprendre par coeur ", que " l'argent n'a pas d'odeur ", " aller à Tataouine ", " nous ne sommes pas sortis de l'auberge ", " le jeu en vaut la chandelle ", " mort aux vaches " ?

... au tennis compte-t-on les points par 15, 30 et 40 ?

... l'eau de Javel porte-t-elle ce nom ?

... trinque-t-on ?

... les notes de musique sont-elles appelées " do, ré, mi..." ?

Pourquoi dit-on que mettre le pain à l’envers porte malheur ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

Au Moyen Âge, le jour des exécutions publiques, le boulanger réservait un pain pour le bourreau. Il posait ce pain à l’envers pour être sûr de ne pas le vendre à un autre. Tout le monde savait que ce pain était celui du bourreau, et personne n’y touchait.

Pourquoi dit-on

" apprendre par coeur " ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

Cette expression est née au Moyen Âge. Depuis l’Antiquité, le coeur était souvent considéré comme le siège de l’intelligence, de la mémoire et des sensations (sans doute à cause de l’accélération du rythme cardiaque lors des émotions fortes).

Pourquoi dit-on que

" l'argent n'a pas d'odeur " ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

Ce proverbe est attribué à l’empereur romain Vespasien (9-79), en réponse à son fils Titus qui lui reprochait d’avoir instauré un impôt sur l’urine. Dans la Rome Antique, l’urine était collectée dans les toilettes publiques afin d’être utilisée par les tanneurs pour dégraisser la laine. Vespasien eut l’idée d’établir une taxe sur cette collecte. Critiqué par son fils, il lui mit sous le nez des pièces de monnaie en lui demandant s’il était importuné par l’odeur. Au 19e siècle, les Parisiens appelèrent leurs toilettes publiques des "vespasiennes" en mémoire de cette anecdote.

Pourquoi dit-on

" aller à Tataouine " ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

L’expression populaire "aller à Tataouine" (ou "aller à Tataouine-les-Bains") signifie aller se perdre au bout du monde. Tataouine était un bagne militaire français situé près de la ville de Tataouine, au sud de la Tunisie. Il fut ouvert jusqu’en 1938, année de l’abolition des bagnes en France. Il accueillait les condamnés de droit commun et les soldats punis pour indiscipline. L’éloignement et les conditions de détention, réputées très dures, ont donné naissance à cette expression.

Pourquoi dit-on

" nous ne sommes pas sortis de l'auberge " ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

Cette expression signifie que l’on est dans une situation difficile, et loin d’en être sortis. Elle vient de l’argot où "auberge" signifie "prison", car on y offre le gîte et le couvert.
Au Québec (Canada), l’expression équivalente est "nous ne sommes pas sortis du bois".

Pourquoi dit-on

" le jeu en vaut la chandelle " ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

Cette expression signifie que l’enjeu n’en vaut pas la peine. Jusqu’au 18e siècle, le théâtre était éclairé à la chandelle. Il fallait des milliers de chandelles par soirée, ce qui représentait une somme colossale à l’époque. Si les bénéfices rapportés par la représentation n’étaient pas suffisants, ils ne couvraient même pas le prix des chandelles.

Tout comme dire " merde " pour souhaiter bonne chance... Les amas de crottin de cheval devant le théâtre étaient signe de succès, les gens se déplaçant alors en calèche.

Pourquoi dit-on

" mort aux vaches " pour insulter la police ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

Cette expression est née à la fin du 19e siècle. À cette époque, les Français se sentaient humiliés par les Allemands. Ceux-ci avaient en effet annexé l’Alsace et une partie de la Lorraine, suite à leur victoire pendant la Guerre franco-allemande de 1870-1871. Les guérites des gardes-frontières allemands étaient surmontées de l’expression "Wache" qui signifie "garde" en allemand. Par extension, les Français insultaient les Allemands d’un "mort aux vaches". Cette insulte a ensuite été généralisée à toutes les forces de l’ordre, et est devenue un slogan anarchiste.

Pourquoi au tennis compte-t-on les points par 15, 30 et 40 ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

La façon de compter les points au tennis vient du jeu de paume. Ce jeu français, très pratiqué aux 16e et 17e siècles, est l’ancêtre du tennis créé par les Anglais au 19e siècle ("tennis" est d’ailleurs la déformation du mot français "tenez !", prononcé par le joueur qui lançait la balle).Au jeu de paume, on suppose que le vainqueur du point devait avancer à chaque fois de 15 pas en direction du filet (15, 30, 45 ou 60 pas en partant de la ligne de service), et celui qui atteignait le filet, situé à 60 pas, remportait le jeu. Le nombre 40 serait un raccourci de 45, trop long à prononcer. Quand les joueurs étaient à égalité à 40, l’avantage consistait à faire 5 pas supplémentaires.

Pourquoi l'eau de Javel porte-t-elle ce nom ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

L’eau de Javel tire son nom du village de Javel où elle fut fabriquée pour la première fois. Ce village, qui était situé à l’ouest de Paris, est aujourd’hui un quartier du 15e arrondissement de Paris. Découverte par le chimiste français Claude Louis Berthollet (1748-1822) à la fin du 18e siècle, l’eau de Javel fut employée à l’origine pour blanchir le linge. Elle est aujourd’hui utilisée dans le monde entier comme désinfectant et décolorant (son nom est "bleach" en anglais et "lejía" en espagnol).

Pourquoi trinque-t-on ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

La coutume de trinquer vient du Moyen Âge. À cette époque, les empoisonnements par la boisson étaient courants. Par précaution, les gens qui vidaient leur verre ensemble s’échangeaient un peu de breuvage juste avant de boire. Par la suite, on se contenta simplement de cogner les verres pour échanger du liquide par éclaboussure. Aujourd’hui encore, on dit qu’il ne faut pas commencer à boire avant d’avoir trinqué, et qu’il faut se regarder dans les yeux en trinquant, ce qui est un signe de confiance.

Pourquoi les notes de musique sont-elles appelées

" do, ré, mi..." ?

Bon à savoir : le pourquoi des choses...

.

La notation "do, ré, mi, fa, sol, la, si" a été créée au 11e siècle par un moine italien.

Elle est inspirée d’un chant religieux latin :

Ut queant laxis

Resonare fibris

Mira gestorum

Famuli tuorum,

Solve polluti

Labii reatum,

Sancte Ioannes.

Le "ut", difficile à chanter, a été remplacé par un "do" au 17e siècle.

Commenter cet article

kec 28/01/2016 13:02

J'adore savoir d'où viennent les expressions, je vais même les imprimer pour les retenir.
C'est très enrichissant et toujours bon à savoir..

La vache rose 29/01/2016 09:53

Merci,
;-)

Bernieshoot 13/12/2015 14:51

j'adore connaitre ces origines et pour le tennis je savais, bon c'est vrai que je n'ai aucun mérite en tant qu'ancien président de club et arbitre

La vache rose 13/12/2015 16:31

Moi aussi Bernieshoot, j'aime découvrir l'origine des choses, lorsque c'est possible...
Merci pour ton commentaire, et je te souhaite un agréable dimanche,
;-)